Aller au contenu principal

Fibrose et sport

Fibrose et sport

Le cas d’un footballeur de 21 ans. par le Dr Nima Endjah.

Évolution possible de nombreuses pathologies cardiaques, nous sommes maintenant régulièrement confrontés, parfois sur des coeurs a priori sains, à la présence de plages de fibrose myocardique chez des sportifs symptomatiques ou non (1, 2). Ce diagnostic devient de plus en plus fréquent, notamment grâce aux centres équipés d’IRM 3 Tesla (3). Les mécanismes physiopathologiques en cause restent encore flous dans de nombreux cas (1). L’évolution et surtout le pronostic de ces zones cicatricielles peuvent être péjoratifs, la fibrose se profilant comme le substrat arythmogène à l’origine d’un trouble du rythme ventriculaire souvent adrénergique et parfois d’une mort subite (4). La compréhension de ce phénomène nous permet d’affiner notre évaluation pour la contre-indication ou non à la pratique sportive. Après présentation d’un cas clinique, l’attitude actuellement proposée devant la découverte d’une fibrose chez l’athlète sera abordée.
Dr Nima Endjah.

 

CAS CLINIQUE

Lors du mercato de Ligue 1, votre club vous adresse un footballeur professionnel âgé de 21 ans d’origine africaine, actuellement à haut niveau dans un club européen, pour la classique visite de non-contreindication à la pratique du sport en compétition. Il se dit asymptomatique, sans antécédent, sans traitement au long cours, 184 cm pour 83 kg. L’examen physique est normal, la tension artérielle est à 122/77 mmHg.
La figure 1 représente l’électrocardiogramme de repos au cabinet. On retrouve, chez un sportif anxieux pendant l’examen, une tendance à la tachycardie sinusale, mais surtout d’une part, des ondes T négatives anormales en inférieur et de V3 à V6 et, d’autre part, une extrasystolie ventriculaire importante quantitativement et avec deux morphologies différentes. Après nouvel interrogatoire et en insistant un peu, il vous signale avoir déjà réalisé deux ou trois IRM cardiaques dans ses anciens clubs sans avoir de compte rendu, mais l’ensemble n’a pas abouti à une contreindication au sport.

...

 

Articles reliés