Mardi 11 Décembre

DOCUMENTATION

 

PHOTOGRAPHIES DU 18e CONGRÈS NATIONAL DE CARDIOLOGIE DU SPORT : CŒUR ET SPORT

Les 24 et 25 mai 2018, le congrès Cœur et Sport s'est déroulé à Avignon, pour une session ensoleillée mais néanmoins studieuse. Voici les photographies de notre congrès !

 

Exploration

ECHOGRAPHIE CHEZ LE SPORTIF

Quoi de neuf 10 ans après ? Un article du Dr Stéphane Cade, revue Cardio&Sport N°40- Septembre 2014. Mise à jour octobre 2018
PARTAGER SUR    

Parmi tous les progrès techniques d’exploration en cardiologie,
l’échographie tient bien sa place avec de nombreuses avancées
technologiques lors de cette dernière décennie. Reste à savoir si ces
nouveautés ont une utilité clinique et nous aident en pratique dans
l’exploration du coeur du sportif.

L’objectif de cette mise au point
n’est pas de traiter à nouveau l’échographie du sportif mais de
voir à travers une rapide revue de la littérature de ces 10 dernières
années ce qui a changé et quels nouveaux outils sont apparus pour
nous aider à mieux comprendre le coeur du sportif. Deux nouvelles
techniques se détachent à notre avis : l’analyse des déformations
myocardiques par le Speckle Tracking et l’échographie d’effort. Ces
deux techniques, arrivées maintenant à maturité, ont indiscutablement
apporté un plus dans l’exploration du coeur du sportif.
Dr Stéphane Cade


ÉCHOCARDIOGRA PHIE
de repos : obligatoire
pour les sportifs
français de haut
niveau

Globalement, l’examen échographique
transthoracique de repos
(ETT) reste, pour l’immense majorité
des sportifs, un examen diagnostique
de deuxième intention.
Son indication doit donc être ciblée.
Rappelons cependant que, légalement,
l’ETT est obligatoire depuis
2004 (décret et arrêté gouvernemental
n°2004-120 de février 2004 modifié
en 2006) pour les sportifs de haut
niveau (SHN) de performance inscrits
par leur fédération sur une liste
remise à jour annuellement.
Cet examen doit être effectué dans
les 3 mois précédant l’inscription
sur les listes de haut niveau ou espoirs.
Il doit être réalisé au moins
une fois dans la carrière sportive
après 18 ans et doit être renouvelé
s’il a été effectué auparavant. Certaines
fédérations comme celle de
rugby sont encore plus exigeantes
et imposent une échographie cardiaque
tous les 4 ans. Les ligues professionnelles
ont leur propre règlement,
ETT annuelle pour le football
et tous les 2 ans pour le cyclisme,
par exemple.
Encore faut-il que cette échographie
soit effectuée dans des conditions
très rigoureuses de recueil des
mesures, notamment concernant
les mesures de l’épaisseur des parois
myocardiques, de la taille du
ventricule gauche (diamètre et volume)
mais aussi du coeur droit,
l’analyse anatomique et fonctionnelle
de toutes les valves avec la recherche
systématique du caractère
tricommissural ou non de la valve
aortique, d’un prolapsus mitral, la
mesure précise de toutes les dimensions
de l’aorte et la recherche d’une
anomalie de naissance des coronaires
et, si cela est possible, de leur
trajet initial.
Même si les normes actuelles ne le
font pas systématiquement, il paraît
légitime d’indexer les valeurs
absolues des paramètres pour tenir
compte des gabarits parfois hors
normes des SHN. L’indexation à la
surface corporelle, malgré ses limites,
reste la plus utilisée. En effet,
gymnastes, rugbymen, volleyeurs,
basketteurs, jockeys n’ont certainement
pas les mêmes dimensions
cavitaires.


> LIRE L'ARTICLE (PDF)